AU QUOTIDIEN

Sur cette page, vous trouverez quelques "instantanés" de notre vie de tous les jours...

13 Septembre : Sira va à "la ville"

Eh oui ! On ne peut pas toujours être une sauvageonne : Il faut apprendre à se civiliser, à rencontrer d'autres gens, d'autres chiens, à renifler d'autres odeurs, à supporter la circulation, et à marcher correctement en laisse

C'est l'automne !

Après 3 mois sans pluie, les chevaux n'ont plus guère d'herbe. Philippe leur coupe des branches de frêne et de saule dont ils se régalent. Nous récupererons le bois pour notre poêle à bois. C'est l'époque où il faut girobroyer prés et broussailles, avant les intempéries d'automne...

 

Envahissement

Avec l'arrivée des pluies d'automne, les sangliers affamés déboulent toutes les nuits de la forêt dans nos prés et les devastent... Il faut poser des clôtures electrifiées à 20 cm du sol, ce qui avec la végétation et le dénivelé, demande beaucoup de travail... Eh oui, la vie dans "l'Outback" n'est pas toujours facile !

Eté indien

En ce mois de Novembre particulièrement doux et agréable, tout le monde profite de la dernière herbe verte de l'année, pas encore abimée par les gelées... Beaucoup de travail de clôtures pour nous, mais ça en vaut la peine !

Retour à la maison

Suivant le rythme habituel des saisons, nous ramenons les chevaux des prés les plus éloignés pour leur faire brouter les alentours de la maison, avant de reprendre la saison du foin et des paddocks...

Revoilà la Dame Blanche !

Inondations...

Lorsque toute la neige des sommets fond, et qu'en plus il tombe un déluge pendanr 3 jours, alors il vaut mieux ne pas oublier ses bottes pour sortir de la maison ! Eh oui ! La vie proche de la nature, ce n'est pas toujours paradisiaque !

Retour du printemps, il faut préparer les pâtures...

C'est le moment d'épandre de l'engrais, de la chaux, et de clôturer les vastes espaces sauvages pour nos loulous les plus rustiques...

L'époque des foins...

Voici le moment si important de l'année : Remplir les granges de fourrage de qualité( Une douzaine de tonnes) De lui dépendra le plaisir et la santé des chevaux durant les longs mois d'hiver... Une fois que c'est fait, sans pluie, sans panne, sans incident, c'est un gros OUF de soulagement...